Retour ]

Maison Jaspard                                

  Lauréat du Prix HELIOS II – concours pour une architecture solaire passive - 1999
Weillen

-       1997

 

 

Le contexte.

Aux bords d’un village du Condroz, l’habitation personnelle de l’architecte Philippe Jaspard est située sur le flanc d’une colline, en position dominante.

Ce site n’est pas le choix du hasard. Au contraire, « …  le terrain a été l’objet d’une prospection poussée : orientation plein sud, protection boisée au nord… »*. Protégé des vents du nord, le site offre un maximum d’atout pour profiter correctement des avantages de l’environnement et plus particulièrement du climat et de la nature environnante.

Objectifs environnementaux.

L’architecture de cette maison provient essentiellement d’une réflexion sur les rapports entre l’espace construit, l’être humain et son environnement. Elle combine, dans une démarche architecturale globale, bioclimatisme et éco-construction. Une implantation favorable, une organisation spécifique des espaces, une bonne inertie, le choix de disposer l’entrée au nord via un sas coupe-vent permettent de réduire la consommation annuelle de mazout à 1500 l. par an.

 

rue de Serville 5523 Weillen (Onhaye)  -  Belgique
Programme Maison unifamiliale 
Mission

Construction

Site rural
Maître de l'ouvrage M. & Mme Jaspard - Van Puyenbroeck
Calendrier projet : 1996 ; construction : 1997 ; achèvement : 1997
Surfaces  m²
     

 

 

Néanmoins, « …Je n’ai pas voulu chercher la performance à tout prix, nous confie Philippe Jaspard qui a placé, par souci de convivialité, du vitrage au nord , côté rue. Avec 17cm d’isofloc, du papier recyclé, l’isolation des murs extérieurs est moins poussée qu’à  Pleiade. Elle me permet d’avoir une ventilation naturelle sans devoir faire appel à une machinerie. Par leur poids, les blocs silico-calcaires, déjà utilisé à Louvain-la-Neuve, assurent une forte inertie à l’intérieur du bâtiment qui accumule au maximum la chaleur. Contrairement à pratiquement tous les matériaux lourds, ces blocs ne dégagent pas de radon.… »*.

D’autre part, les matériaux naturels et locaux ont été privilégiés:  pierres récupérées à une maison démolie du village, bois, ardoises naturelles, … Sa préoccupation pour l’influence de certains matériaux sur la santé l’a poussé à choisir scrupuleusement les techniques et les matériaux mis en œuvre : isofloc, blocs silico-calcaire, terre cuite, câbles électriques blindés, ventilation naturelle, …

  • * Raphaël Duboisdenghien dans Le Soir, spécial Batibouw 98 du jeudi 26 février 1998

  • Projet présenté à l’émission « Autant Savoir » de la RTBF du 08 janvier 1998

  • Projet également présenté à l’émission « Le 18H. » de la RTBF du 08 octobre 2004

 
            © atelier d'architecture ph. jaspard - architectes associés scsprl
            Dernière mise à jour : 05 January 2011